Les accords toltèques

Les accords toltèques sont au nombre de 5.

accord_toltequePhoto : HJPD

Tirée de deux livres écrits par Don Miguel Ruiz, cette approche pour certains peut sembler trop « ésotérique », mais les principes restent intéressants :

Premier accord toltèque : Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire sur autrui.

Les mots ont un pouvoir. Lorsque nous les utilisons sans retenue, nous pouvons blesser profondément nos interlocuteurs. Nous pouvons également être d’un grand réconfort et d’un bon soutien avec des choix judicieux, pour les autres, mais aussi pour nous-mêmes. Les mots sont comme des graines que nous semons.

Deuxième accord toltèque : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.

Ce que les autres expriment est l’expression de leurs propres croyances, la façon dont ils envisagent leur environnement. Mais aussi ce qu’ils voudraient et ce qu’ils attendent de vous. Cela leur appartient, ne pas en faire systématiquement une affaire personnelle permet de vous libérer de la souffrance et de la peine.

Troisième accord toltèque : Ne faites pas de suppositions

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

Ce que nous pensons n’est pas forcément représentatif de la situation. Il est sage de poser des questions au lieu de se fier à nos propres suppositions.

Quatrième accord toltèque : Faites toujours de votre mieux

Votre mieux change d’instant en instant, quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux, et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.

Pour faire de son mieux, c’est ne pas exiger de soi l’impossible tout en donnant le maximum.

Voir le livre : Les quatre accords toltèques (amazon)

Cinquième accord toltèque : Sois sceptique, mais apprends à écouter

On y développe aussi l’idée que le monde est un rêve. Une dimension dans laquelle il faut progressivement évoluer, d’abord passer du stade de « rêveur victime », à celui de « rêveur guerrier », pour devenir « rêveur maître ».

Voir le livre : Le cinquième Accord Toltèque (amazon)